menu Menu
place5 rue jacques margottin - 92340 BOURG LA REINE
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > femme enceinte et activité physique

femme enceinte et activité physique

Le 15 décembre 2018
Quelques conseils pour vous aider pendant votre grossesse si celle-ci vous le permet il ne faut pas hésiter a faire une activité physique pendant la grossesse tout en respectant quelques règles Cela vous aidera a limiter les douleurs et inconforts

✅ Les dernières recommandations canadiennes concernant l’activité physique pendant la grossesse viennent de paraître, basées sur une revue systématique incluant 675 études.

Sans surprise, la poursuite ou la mise en place d'une activité physique est grandement recommandée. Elle apparaît comme étant à la fois sécuritaire et présentant de nombreux bénéfices pour la santé de la mère et du bébé. Suivre ces directives permettrait de réduire le risque de maladies liées à la grossesse comme la dépression d’au moins 25 %, et le risque de diabète gestationnel, d’hypertension artérielle et de prééclampsie de 40 %.

Les recommandations clés :

Toutes les femmes qui ne présentent pas de contre-indications devraient être physiquement actives durant leur grossesse. Des sous-groupes particuliers sont concernés : Les femmes inactives avant de devenir enceintes, les femmes ayant reçu un diagnostic de diabète gestationnel, les femmes considérées comme obèses ou en surpoids (IMC ≥ 25). (recommandation forte, niveau de preuve modéré)

Un minimum de 150 minutes d’activité physique d’intensité moyenne par semaine pour obtenir des bienfaits significatifs sur le plan clinique et diminuer le risque de complications pendant la grossesse. (recommandation forte, niveau de preuve modéré)

L’activité physique devrait être pratiquée au moins trois fois par semaine; les femmes enceintes sont toutefois encouragées à être actives tous les jours. (recommandation forte, niveau de preuve modéré)

Pour tirer des bienfaits encore plus importants, les femmes enceintes devraient réaliser une variété d’exercices aérobies et d’activités visant à renforcer les muscles. (recommandation forte, niveau de preuve

Des exercices de renforcement du plancher pelvien (exemple : les exercices de Kegel) peuvent être effectués tous les jours pour réduire le risque d’incontinence urinaire. Un accompagnement par un professionnel de santé compétent est recommandé sur ce point. (recommandation faible, niveau de preuve faible)

Une position autre qu'allongé sur le dos doit être privilégiée en cas d'étourdissements, de nausées ou de malaises lors des activités dans cette position. (recommandation faible, niveau de preuve très faible)

Des recommandations à jour avec la littérature actuelle, mais dont certaines conclusions restent basées sur des résultats mitigés malgré un nombre important d'études ayant traité le sujet.

Version courte de la publication en anglais en accès libre : https://bjsm.bmj.com/content/bjsports/52/21/1339.full.pdf
????Une version française a été publiée mais introuvable gratuitement. Un résumé comprenant les contre-indications est disponible : http://csepguidelines.ca/…/4208_CSEP_Pregnancy_Guidelines_F…

close
expand_less